Une université où règne dévergondage, luxure et bien d'autres choses intéressantes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [[ Yindee Pinkaew ]]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yindee Pinkaew

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 09/02/2010

MessageSujet: [[ Yindee Pinkaew ]]   Mar 9 Fév - 6:49


CARTE D'IDENTITÉ ;
.



      Pinkaew
      Yindee

      Feat Boya
      .
      Surnom ; Yin
      Date de naissance ; 21 avril
      Âge ; 19 ans et demi
      Sexe ; Féminin
      Origine(s) / Nationalité ; Thaïlandaise
      Préférence sexuelle ; Bisexuelle
      Groupe d'étudiant ; [ Gothique ]
      Statut ; [ Élève féminin ]


BIOGRAPHIE ;
.

    Des cris rageurs, des bruits de verre cassé puis une porte qui se ferme durement. Un silence finalement brisé par des pleurs et des lamentations. Lentement, une petite main hésitante se posa sur le cadre de la porte. Un petit visage de pâle couleur traversa celui-ci, venant déposer son regard humide sur la cuisine. Le plancher de celle-ci ayant plein de bout de verres ici et là. Malgré ses petits pieds nus, l’enfant s’avança vers sa mère, s’écorchant un peu au passage. Elle tomba à genoux à quelques centimètres de celle qu’elle aimait plus que tout, posant sa petite main délicate sur sa cuisse.

    -" U va bien, maman ? " demanda la petite voix triste de l’enfant.

    Ses yeux cherchaient ceux de sa dîtes maman, cherchant à comprendre pourquoi encore elle pleurait. Un peu comme cela arrivait à chaque semaine depuis environ 1 an et demi. L’enfant n’était âgée que de 5ans et n’avait jamais compris pourquoi son papa adoré se chicanait toujours avec sa chère maman. Celle-ci ne répondait pas, elle avait cessé de le faire depuis bien longtemps… C’est à peine si elle regardait sa fille. Prise d’un accès de rage ce soir là, la femme la gifla violemment, y mettant toute la rage qu’elle gardait en elle depuis la première engueulade du genre. La fillette qui ne s’y attendait pas du tout, perdit le mince équilibre qu’elle avait et vint se cogner la tête sur un des bouts de verre.

    -" Ferme-la idiote ! Cesse de m’appeler maman ! " dit finalement la mère avec rage, la voix encore teinté de tristesse et désespoir.

    Elle perdit beaucoup de sang et on dû l’emmener à l’hôpital. Elle présentait étrangement plusieurs autres coupures – rappelez-vous, elle a marché dans la vitre, tomber à genoux sur le verre et est tombé dessus de tout son long aussi. Le père de l’enfant trouva comme excuse qu’elle était très maladroite et se coupait tout le temps. Le personnel eu du mal à croire cela, mais l’enfant ne dit rien contre. Elle ne comprit pas pourquoi son père mentit, mais l’aimait trop pour le contredire, s’il avait agit ainsi, c’était pour le mieux, non ? On la garda quelques jours sous observation, après tout, sa blessure à la tête aurait pu être grave. Sa mère ne vint pas une fois la voir, son père, lui, venait à presque tous les jours et lui lisait des histoires ou tentait de la faire rire. La fillette, elle, n’en voulait aucunement à sa mère, se demandant simplement pourquoi elle avait fait ça. Ce n’était pas la première fois qu’elle lui parlait si durement, mais comme tout petit enfant innocent, elle lui pardonnait et allait toujours vers elle…

    Tout le monde à l’hôpital était très gentil avec elle et tentait de savoir ce qui s’était passé pour vrai. Mais l’enfant protégeait ses parents, disant exactement ce que papa avait dit. Elle pu finalement retourner chez elle, la première chose qu’elle fit après avoir passé la porte fut de courir aller faire un câlin à sa mère qui la repoussa sèchement. Encore une fois, elle resta plantée là, les yeux bordés de larmes rivés sur sa mère ne comprenant rien à la situation. C’est comme toujours, son père qui était venu la prendre dans ses bras et l’avait emmené dans sa chambre, lui disant que maman n’allait pas bien aujourd’hui encore… En fait, Kalaya avait sombré dans l’alcool, peu après la naissance de sa fille. C’était son paradis artificiel, au début, elle buvait de temps en temps pour le plaisir… mais rapidement ce devint abusif et elle commença à devenir parano. Elle accusait son mari d’aimer plus leur fille qu’il ne l’aimait elle, sa femme. C’était faux, complètement faux, Chayan les aimaient toutes deux de manières égales, comme un bon père et mari le fait… Mais Kalaya ne le voyait pas de cet œil et elle commença rapidement à détester son enfant. Chayan commença à plus s’occuper de sa fille, pour la protéger de sa mère et essayer de lui faire passer une belle enfance tout de même.

    Vous me direz qu’il aurait tout simplement pu divorcer et vivre avec sa fille, mais cela était impossible selon lui. Au fond, il espérait toujours que la femme douce et si gentille qu’il avait connu ne revienne… Il l’aimait toujours comme au premier jour et cela ne changerait jamais…

    ************

    C’était le jour de son quinzième anniversaire, elle avait passé la journée en compagnie de ses amies. Profitant de la belle température pour faire un peu de sport –et oui ! élever par un homme, elle est devenu un garçon manqué ;P - et fêter son anniversaire au passage. La journée avait été merveilleuse et sa mère, chose étonnante, lui avait promis une surprise qu’elle n’oublierait jamais pour souligner sa fête. Yin entra donc à l’heure que Kalaya lui avait dite, un sourire enfantin aux lèvres, sa mère avait-elle finalement compris qu’elle ne tentait pas de lui voler son mari ? Avait-elle compris que depuis tout ce temps, elle ne demandait que l’amour de sa mère ? Lorsqu’elle entra, tout était silencieux et les lumières étaient éteints. Son sourire s’agrandit, croyant que tout le monde était caché et allait crier surprise lorsqu’elle allumerait la lumière. Ce qu’elle vit en ouvrant la lumière était tout sauf cela. En effet, ce qu’elle vit fut plutôt sa mère pendue au milieu du hall d’entrée avec un carton accroché à son chandail sur lequel il était écrit « bonne fête Yindee ».

    La thaïlandaise eut heureusement le réflexe d’appeler les urgences qui arrivèrent rapidement, trouvant l’adolescente complètement effondrée à l’extérieur en compagnie de son père qu’elle avait appelé après. Sa mère survécu à sa tentative, mais dû rester à l’hôpital depuis. Yin n’osa jamais aller la voir ni l’appeler. Elle eut du mal à rentrer chez elle après ce jour là, tellement que son père décida de déménager pour éviter un peu de peine à sa fille. Ils changèrent de quartier, Yin resta en contact avec ses amies, mais ne voulut plus jamais qu’on ne fête son anniversaire et s’éloigna des gens.

    ************

    Trois ans s’écoulèrent avant que Kalaya ne puisse revenir habité avec eux, la gothique attendait avec appréhension ce jour. Se disant qu’elle allait sûrement le regretter… Durant les trois années qui s’étaient écoulées, Yin avait excellé à l’école, délaissant quelques-unes de ses relations pour se concentrer sur ses études, se refermant sur son monde. Elle avait appris à vivre seule avec son père, bien qu’au début cela avait été quelque peu difficile, parce qu’elle ne voulait plus sortir, qu’elle ne cessait de faire des cauchemars… Chayan avait réussi à convaincre Yindee de venir avec lui chercher Kalaya à l’hôpital, disant que tout irait bien, après tout, il serait là lui aussi. En effet, tout alla relativement bien, Kalaya ne foudroya sa fille du regard que les rares fois qu’elle posa son regard sur cette dernière, c’était un bon départ comparé à avant. Même qu’elle souriait ! Mais ce détail effrayait plus qu’autre chose la jeune femme. Ils prirent place dans la voiture, Kalaya voulut s’assoir en arrière, alors évidemment, Yindee prit place en avant, ne voulant pas être avec sa mère folle en arrière !

    Ses mains étaient crispées sur son siège tout le long du voyage, trouvant cela trop long. Pourtant, sa mère semblait normale si l’on peut dire, discutant avec son mari et disant combien ça avait été pénible d’être là-bas, qu’elle était heureuse que tout soit terminé maintenant. C’était comme si il y avait deux Kalaya, une lucide et une complètement folle ! Seulement, la jeune femme n’avait pas pris le soin de se renseigner plus sur la santé mentale de sa mère. Il faut dire que ce souvenir est plutôt flou et qu’elle n’aime pas vraiment se le remémorer… Tout ce dont elle se rappelle est sa mère qui rit aux éclats en venant mettre ses mains devant les yeux de son mari une fraction de seconde, histoire de les faire paniquer, sans rien de méchant qu’elle a dit après que tout ce soit passé ! Rien de méchant, Yin a du mal à le croire encore aujourd’hui. Bref, justement, ils avaient paniqués, Chayan a perdu le contrôle de la voiture qui avait dérapé et était rentré en collision avec une autre voiture. Tout ce dont elle se rappelle à partir de là est de la douleur qui lui avait traversé tout le corps, surtout la cuisse, du bruit du verre qui se brise et des voitures qui se fracassent, sans parler des cris. Après ? Black out.

    Lorsqu’elle s’était réveillé, plusieurs mois avaient passés et même qu’elle avait passé son anniversaire dans le coma. Son père était dans le lit voisin, réveillé, mais dans un état peu enviable et sa mère était au chevet de son mari, elle n’avait presque rien eu ! Étonnamment, Yindee ne perdit pas l’usage de ses jambes, comme son père. Les médecins dirent qu’elle avait eu beaucoup de chances. Kalaya ne cessait de pleurer et de s’excuser, disant qu’elle n’avait rien voulu faire de mal. La thaïlandaise passa encore quelques mois à l’hôpital, réapprenant graduellement à vivre. Kalaya et Chayan lui apprirent qu’ils avaient trouvé de la famille en Amérique et ils semblaient trouvés que ce serait une bonne idée d’envoyer leur fille là-bas, à la recherche de la seule famille restante. Yindee n’aimait pas vraiment l’idée, ne voulant pas abandonner son père avec cette folle, mais d’un autre côté, s’éloigner de cette folle serait le mieux pour elle… La gothique dit donc au revoir à tous ceux qu’elle aimait, ayant plus de difficultés qu’elle ne l’aurait crues à le faire et prit l’avion pour Miami. Un nouveau monde, une nouvelle vie… Personne qui ne connaît son passé. Peut-être réussirait-elle finalement à être heureuse.


CARACTÈRE ;
.

    Yindee est quelqu’un enveloppé de mystère, tant sur son sexe que sur son passé, mais aussi sur ce qu’elle pense réellement la plupart du temps. Lorsque vous la rencontrerez, vous croirez sûrement qu’elle est un homme. En effet, elle s’habille comme un eux, se coiffe comme eux et agit parfois comme eux. Yin prends un malin plaisir à semer le doute chez les gens, les amenant à se poser des questions sur elle et sur eux-mêmes parfois. Car voyez-vous, bien qu’elle n’agisse en homme, il arrive que quelques-uns ne succombent aux charmes androgynes de la demoiselle. Quelle est la réaction typique d’un homme qui croit être amoureux d’un autre homme ? Le questionnement existentiel sur sa virilité, la remise en question sur sa santé mentale et tout autre du même genre qui amusent follement Yindee qui garde toujours le secret quant à sa féminité.

    La thaïlandaise est plutôt sympathique tout dépendant du moment, elle a souvent ce petit sourire en coin aux lèvres, se délectant des réactions des gens. Yin est plutôt franche et très directe, elle vous trouve mignon, elle vous le dira sûrement sans aucune gêne, directement et simplement. Avant de partir, vous laissant avec cette expression de surprise scotchée au visage parce que vous ne vous attendez pas à cela d’un gothique normal. Yindee ne semble s’attacher à personne, vivant seule dans son monde bien à elle. Pourtant, elle est souvent entourée de plusieurs personnes, des gothiques pour la plupart. Seulement, malgré ses sourires en coin, ses quelques blagues et ses remarques directes, elle ne se mêle pas trop aux gens. Cela pourrait être beaucoup trop dangereux pour son secret, mais aussi, elle ne tient pas à revivre certaines choses.

    Yindee prends souvent part aux fêtes et aux sorties, ne ratant pas une occasion de sortir et de s’amuser. Boire est un luxe qu’elle adore mais qu’elle pratique normalement avec modération, comme toujours pour son secret. Bien qu’elle puisse sembler froide à cause de toutes les distances qu’elle créée entre elle et les autres, Yin est plutôt gentille. Vous pouvez demander à n’importe quel autre goth qui a déjà croisé son chemin, s’il a eu besoin de son aide, elle n’a jamais dit non. En fait, elle considère le groupe comme sa vraie famille, ayant des difficultés avec la sienne et ne connaissant pas les rares autres personnes de son âge en faisant partie. Elle peut se montrer particulièrement agressive et violente si on s’en prend à un de ses proches ou bien si on la cherche ne serait-ce qu’un peu trop à son goût.

    Yindee aime beaucoup les gens timides, après tout, c’est eux qui réagissent le plus à ces remarques. Voir cette douce teinte rosée venir colorée leurs joues au moindre compliment, leurs yeux s’enflammer d’une rage silencieuse à une remarque cruelle, leurs poings se serrer alors qu’ils n’osent rien pour la contredire, étant trop timide. Elle adore ! C’est tout le contraire de ceux qui se la joue et se croit plus haut que tout le monde. Ceux-ci, elle s’amuse à les piquer pour les faire redescendre, leur arracher une réaction qu’ils tentent tant de retenir. Peut-être qu’elle aime tant les réactions des autres parce qu’elle-même croit ne plus en avoir. Elle ne rougit pas, ne sourit que face aux réactions des gens et ne s’emporte que rarement. Après tout, elle n’a plus de raisons de le faire ici. Yindee n’est plus proche de personne ici et donc ne se sent pas menacer par une idiote qui tenterait de flirter avec sa moitié, ni par quelqu’un qui tenterait de s’immiscer dans une de ses amitiés.

    La gothique est un vrai garçon manqué, elle excelle en sport et à l’école, mais réussi à faire brûler tout ce qu’elle tente de cuisiner ! Tout comme eux encore une fois, elle a tendance à être une pointe jalouse possessive, n’aimant pas qu’on tourne trop autour des siens et encore moins qu’on les lui pique ! C’est en partie pour cela qu’elle ne s’attache pas trop aux gens, comme souligner plus haut.


PHYSIQUE ;
.

    Yindee est aussi bien une très jolie femme qu’un bel homme, cependant, vous la verrez toujours sous le deuxième trait. Sauf peut-être si vous la surprenez avec ses parents, alors là, elle est méconnaissable ! Mais comme il est presque impossible que vous ne la voyez ainsi un jour, je vous la décrirai comme il suit.

    Elle mesure 1m71 pour un poids de 48kg. Son corps svelte est finement musclé grâce aux sports qu’elle aime bien pratiqué par moment. Sa peau sans imperfections est plutôt pâle, presque blanche par moment. En fait non, elle n’est pas sans imperfections, elle a une cicatrice en haut à gauche sur le front, mais cette dernière est toujours cachée par une mèche de ses cheveux. Elle en a une deuxième située à l’intérieure de la cuisse droite, bien longue elle lui parcoure toute la cuisse, mais comme vous le devinez, elle ne porte jamais de jupes et que de longs shorts. Yindee a horreur de ses deux marques, toutes deux représentant de durs moments de son passé. Elle évite par tous les moyens possibles de les dévoiler aux gens. Son ventre plat laisse paraître un semblant de palette de chocolat comme certaines personnes s’amusent à appeler cela. Sa poitrine est quasi-inexistante, en fait, c’est à peine si elle est là ! Même si cette dernière n’est certainement pas voluptueuse, Yin porte constamment un corset ou quelque chose du genre sous ses vêtements, au cas où, un jour, sa poitrine ne la trahirait.

    Son visage a des traits très fins et traits délicats, chose typique venant d’une demoiselle asiatique. Sa bouche est plutôt pulpeuse, son sourire s’avère être enivrant selon certains. La gothique a deux piercings à la lèvre inférieure. Fille ou garçon, Yindee fait particulièrement attention à son apparence. Ses dents sont blanches et bien droites, merci dentiste malheureusement détesté ! Elle a de grands yeux noirs entourés de longs cils épais. Ne vous fiez pas à la couleur de ses yeux, car Yindee adore mettre des verres de contact, alors un jour elle aura les yeux verts, le lendemain ils seront bleus ! Elle a les cheveux courts, optant pour une coupe masculine. Il y a toujours une large mèche retombant devant son visage sur côté gauche. Yin aime, étonnamment, bien sa couleur naturelle et la garde donc, cette dernière étant le noir. Elle s’amuse parfois à y ajouter des mèches de couleurs cela dit. Ses cheveux sont naturellement extrêmement lisses et soyeux, pour le plus grand bonheur de leur propriétaire.

    La thaïlandaise s’habille toujours de couleurs sombres, surtout de noir et de rouge. Vous ne la verrez jamais en jupes ni en robes, très rarement avec des vêtements féminins il faut dire. Sa garde-robe est surtout constituée de vêtements pour hommes, de grandes chemises, des cravates, des jeans, de grands t-shirts… Vous ne trouverez pas non plus de souliers à talons hauts dans ses affaires, elle a horreur de ce genre de chaussures qui cassent les pieds ! Vive les converse, les running ou exception faite pour les magnifiques bottes gothiques, c’est bien la seule chose qui a des talons qui ne la dérange pas ! Elle se maquille toujours avec du noir ou autres teintes sombres et il va sans dire qu’elle a toujours les ongles de cette charmante couleur.



LIEN ;
.


    >> Chaiyo Pinkaew
    Chaiyo est son cousin qu'elle n'a jamais connu et dont elle vient d'apprendre l'existence. En fait, elle ne sait même pas s'il la connaît, tout ce qu'elle sait, c'est qu'il va à cette université et que c'est tout ce qu'il a fallu à ses parents pour l'envoyer loin de son pays natal. Tu as un cousin en Amérique, va apprendre à le connaître ! Donc... sans même le connaître, Yindee se demande si elle ne lui en veut pas un peu à quelque part... mais en même temps, elle est curieuse de connaître cette personne qui partage avec elle le lien du sang.


    >> Koen Pinkaew
    Lui aussi, c'est un cousin dont elle vient d'apprendre l'existence ! Lui non plus, elle ne l'a jamais vu et ne le connaît pas. Sinon, son nom. Alors, on peut dire que si elle en veut un peu à Chaiyo, c'est aussi le cas de Koen... mais tout comme dans le cas de son autre cousin, elle se demande à quoi ressemble ce Pinkaew américanisé.


TOI L'ÉCRIVAIN ;
.

    Prénom ou pseudonyme ; ketainerocklife
    Âge ; 18 !
    Sexe ; F
    Pays ; Canada !

    Commentaires/suggestions ; <3
    Comment as-tu connu ce forum ; par moi-même
    Niveau de RP entre 1 et 5 ; 4 ?
    As-tu signé le règlement ; bien sûr
    Multi-compte ; Oui, vous le savez bien ^^
    Fréquence de connexion ; ?/7 quand mon ordi est en vie ? ou que j’y ai accès.


.


Dernière édition par Yindee Pinkaew le Mer 30 Juin - 6:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chad Standford
Fondateur sadique & sportif

avatar

Messages : 435
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 29
Localisation : Derrière toi !

Un peu plus sur moi...
Âge: 19 ans
Préférence sexuelle: Hétéro
ღ Côté Coeur ღ: Vide, depuis mon arrivée !

MessageSujet: Re: [[ Yindee Pinkaew ]]   Mer 10 Fév - 0:16

Je vois pas pourquoi ta présentation est en attende alors qu'elle est finie Wink
Je te valide et te souhaite un bon jeu Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[[ Yindee Pinkaew ]]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss University :: Accueil :: Présentations :: Présentations validées :: Élèves :: Féminin-
Sauter vers: