Une université où règne dévergondage, luxure et bien d'autres choses intéressantes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Shim Murakami

Aller en bas 
AuteurMessage
Shim Murakami
No matter what's next, yeah ♪
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 16/08/2009

Un peu plus sur moi...
Âge: 22 ans
Préférence sexuelle: Bisexuel
ღ Côté Coeur ღ: Brisé, seule une certaine personne peut le recoller... mais elle est trop loin

MessageSujet: Shim Murakami   Mer 10 Fév - 7:03


CARTE D'IDENTITÉ ;
.



      Murakami
      Shim

      Feat Dong Young Bae (Big Bang)
      .
      Surnom ; Shimi, TOP
      Date de naissance ; 18 février 1987
      Âge ; 23 ans
      Sexe ; Masculin
      Origine(s) / Nationalité ; Coréenne/Japonaise
      Préférence sexuelle ; Bisexuel à tendance hétérosexuelle~
      Groupe d'étudiant ; Sportif
      Statut ; Élève masculin


BIOGRAPHIE ;
.
    INTRODUCTION/BEFORE BIRTH
    Cela vous est-il déjà arrivé de vous demander qu'est-ce qui se serait passé si les choses auraient été différentes? Par exemple pour quelqu'un qui a été adopté; qu'est-ce qui se serait passé si mes parents n'avaient pas décidé de me donner en adoption?; comment aurais-je grandi dans une famille différente avec quelles valeurs? Ou bien... pour un homme éperdument amoureux d'une femme qui ne l'aime pas et aime quelqu'un d'autre; aurais-je eu une vie meilleure si je ne l'aurais pas rencontré? Moi, je dois avouer me poser un grand nombre de questions existentielles du genre. Malgré tout, notre vie est tracée comme elle est et on ne peut rien y changer. Rien. Il faut la vivre au jour le jour... comme je l'ai fait pendant les 22 années de ma vie, depuis ma naissance le 18 février 1987.

    Avant même ma naissance, mon avenir se planifiait déjà. Deux hommes nommés Saeng Kyun Choi et Akihide Suseri fréquentaient le même établissement scolaire en 1945. Ils avaient tout les deux 18 ans, et s'étaient promis que lorsque l'un des deux allait avoir une fille, et l'autre un garçon, tout les deux se marieraient. Malgré tout, tout les deux n'eurent que deux filles: Hye Jin Choi et Ai Suseri. Alors, les deux amis décidèrent de garder quand même cette promesse, mais de la transférer à la génération d'après. Au niveau de la famille Choi, un garçon est né... sans vraiment être désiré. Qui était ce garçon? ...au départ, si Hye Jin aurait un garçon avec celui qu'elle aime, il se serait appelé Shim Koo Choi. Par contre, le destin en avait décidé autrement.

    Un homme nommé Kodama Murakami était le président de la Murakami corporation, une riche entreprise. Par contre, cet homme était aussi un le chef d'un gang de Yakuza d'Osaka. À son arrivée en Corée du Sud à des fins professionnelles, Kodama avait observé une jeune femme qui n'était nulle autre qu'Hye Jin. Par contre, il était loin de douter qu'Hye Jin avait un petit ami depuis maintenant 5 mois, nommé Sang Min. Kodama lui, avait bien envie d'une maîtresse... et il avait tout observé chez elle. Tout. Ces manies, où elle habitait, où elle travaillait... et tôt où tard, il apprit l'existence de Sang Min. Kodama avait tout bien calculé: un mercredi au début du mois de mai, il se décida enfin à entrer chez Hye Jin. D'abord, Sang Min débarqua en trombe dans le hall d'entrée pour dire à l'inconnu qui venait d'entrer par effraction chez lui de se barrer.

    - Hey toi! Dégage!
    - Ta gueule!

    Le coup de fusil avait parti tout seul et était atterri directement dans un organe vital de Sang Min: le coeur. Mort directe. Nonchalamment, Kodama enjamba le corps de Sang Min pour se diriger vers la chambre principale où Hye Jin avait trouvé refuge. Là, il défonça la porte et la menaçant du revolver, il réussi à profiter d'elle au maximum. Elle était consentante, sans vraiment le vouloir. Elle ne baisait qu'avec lui seulement pour avoir la vie sauve en somme. Cette nuit-là était la première et dernière fois qu'elle vu Kodama, puisque celui-ci devait s'envoler vers le Japon le lendemain. Toute seule, Hye Jin pleurait toutes les larmes de son corps. Elle avait perdu l'homme qu'elle aimait, elle avait du coucher avec un homme qu'elle ne connaissait pas sans protection afin d'avoir la vie sauve... elle avait eu peur, il lui avait même fait mal avec ses ongles et ses mains pour qu'elle arrête de pleurer, sinon elle allait mourir aussi.

    Kodama avait laissé un mot sur la table de chevet d'Hye Jin: "Si jamais par pur hasard, nous avons un enfant ensemble, donne lui le nom de famille Murakami. Et si tu meurs prématurément, envoie-le à cette adresse au Japon (il y avait l'adresse de la résidence des Murakami au bas de la lettre). Aussi, si jamais un enfant nait, écrit moi pour m'avertir." Quelques mots qui paraissaient doux, mais qui agissaient comme des couteaux dans l'âme d'Hye Jin. Est-ce que Kodama savait lire dans le destin...?

    Quelques jours plus tard, les funérailles de Sang Min eurent lieu dans la tristesse et l'incompréhension. Hye Jin avoua finalement la mésaventure avec Kodama avec sa famille, et ceux-ci promirent de la soutenir à jamais. Quelques semaines plus tard... Hye Jin avait prit du poids et commençait à avoir l'estomac tout à l'envers. Sa mère lui conseilla de passer un test de grossesse, qui finalement s'avéra positif. Encore plus que jamais, sa famille promis de la soutenir et de l'aider avec le nouvel enfant. Même si c'était l'enfant d'elle et de Kodama, elle promit de l'élever comme si c'était son fils, et celui de Sang Min. Ainsi, elle nomma le garçon Shim Murakami, lorsque je suis né à Séoul, le 18 février 1987

    PART I: BABY AND CHILDHOOD (0-11 ans)
    Spoiler:
     

    2 ans
    À deux ans, j'étais déjà un enfant assez discipliné... enfin, je veux dire: j'étais quand même assez intelligent, poli, en avance sur mon temps... je sais pas trop comment expliquer. J'ai dit mes premiers mots à 5 mois, déjà. Et à 8 mois mes mots étaient déjà plus ou moins clairs. À 14 mois, je disais des phrases de 3 mots, et à 2 ans je disais des phrases complètes simples. Ma mère ne s'occupait pas énormément de moi... alors j'ai appris tout seul avec la télé et ma mère lorsqu'elle parlait au téléphone ou pendant les rares fois où elle me parlait. Mais la plupart du temps, c'était mon oncle qui m'apprenait comment parler.

    Sinon, à 10 mois je savais marcher. Je rampais à 5 mois, marchais à quatre patte à 7 mois. C'est bien non? Je savais me déplacer assez tôt pour mon âge. À 1 an, je courais presque. Avec mon oncle, je m'amusais beaucoup à l'extérieur. On se lançait la balle, même si j'avais de la difficulté à l'attraper.

    - Aja Shim, aja!
    - ...Aja!

    Même quand je ne réussissais pas, il me souriait et était fier de moi. J'ai toujours voulu avoir mon oncle comme père, même s'il était bien plus vieux que ma mère. Environ une dizaine d'année. À mes deux ans, ma mère avait 25 ans, et mon oncle 36. Mon oncle ne m'aidait pas seulement à parler ou bien à m'améliorer dans mes mouvements: il m'avait appris un peu à écrire et à reconnaître les différents hanguls de l'alphabet coréen. Ainsi... je sus écrire mon nom plutôt rapidement.

    - ㅎ Quel est ce signe?
    - ...h!
    - Bravo Shim!
    - r=darkblue]Ne, aja...

    À 2 ans, déjà on pouvait voir que j'étais curieux, perfectionniste et un peu peureux. J'entendais quelque chose bouger dans un endroit sombre, alors je vais voir par curiosité... et bang! Une souris. Je cris hyper fort parce que ça me fait peur et je cours pour m'enfuir du monstre. Mais heureusement que mon oncle est là pour me sauver! Sinon, quand mon oncle m'apprends à écrire mon nom... je veux qu'il soit bien écrit! Sinon, je recommence. Enfin bref...

    *Aja: fighting
    Ne: Oui


    5 ans
    À 5 ans... normalement, j'étais supposé être à la maternelle. Mais puisque mon oncle a été capable de tout m'apprendre la matière que l'on apprend à la maternelle, voire même plus, j'ai été inscrit à la première année. Dans ma classe, tout le monde avait au moins 6 ans. J'étais le plus jeune, le bébé en fait. Lorsque la cloche sonna, je pris timidement place à mon pupitre, la tête baissée.

    - Annyeong tout le monde! Je suis Mme Park, et je serais votre professeur pour la première année. Je vais d'abord commencer par savoir si vous avez aimé votre maternelle! D'abord... hum... Shim!

    La maîtresse me regarda avec un sourire que je trouvai un peu intimidant, alors que je baissai la tête encore plus.

    - As-tu aimé ta maternelle? Qu'est-ce que tu as appris de nouveau?
    - Aniyo... je... je n'ai pas fait la maternelle...

    Tout le monde dans la classe se mit à rire. Un élève qui ne faisait pas la maternelle? Et quoi encore? On allait pouvoir aller à l'université sans avoir fait les années précédentes? N'importe quoi.

    - M...mon oncle m'a tout appris... il... il disait que j'étais intelligent...
    - Ah, je comprends mieux. Tu as donc 5 ans?
    - Ne...
    - Je te souhaite donc la bienvenue à l'école, Shim.
    - Gamsahapnida...

    En plus, à cette première journée d'école, je fis ma première gaffe. En marchant pour aller jeter un bout de papier, j'accrochai la tasse de café de Mme Park, qui vint se fracasser au sol. J'étais mort de honte et avait seulement envie de pleurer. En plus, le café qui a été sur mon bras me faisait mal...

    - Oh... miane...
    - ...ce n'est rien Shim, ne t'en fais pas. Va à la salle de bain te nettoyer le bras, et lorsque la cloche de la récréation va sonner, j'aimerais te parler un instant.
    - ...n...ne....

    Dans la classe, c'était l'hilarité. Ils avaient trouvé un petit nouveau qu'ils allaient pouvoir faire chier un max. Moi, rendu à la salle de bain, je me mis à pleurer silencieusement en nettoyant mon bras. Tout ce que je voulais, c'était de rentrer chez moi et de ne jamais revenir à l'école. Puis, la cloche de la récré sonna. Comme Mme Park m'avait demandé, je restai dans la classe.

    - Je suis vraiment désolé...
    - Ça va, ce n'est pas grave. Toi tu vas bien?
    - Ne...
    - Écoute... ne te préoccupe pas des autres, d'accord? Ils sont simplement jaloux parce que tu es plus intelligent qu'eux... et puis c'est ta première journée d'école. C'est normal que tu sois nerveux et qu'ils te fassent peur.
    - ]Ne...
    - Mais la prochaine fois, fait attention d'accord? ^.^
    - Ne Mme Park...

    J'allais donc m'asseoir de nouveau à ma place tandis que les autres entraient de leur période de récréation. Comme première journée d'école... c'était inoubliable. Pas dans le bon sens du terme par contre.

    *Annyeong: Bonjour (forme informelle)
    Aniyo: Non
    Ne: Oui
    Miane: Désolé
    Gamsahapnida: Merci


    10 ans
    Le 16 mai 1997, j'étais à l'école en train de faire un examen de mathématique. Quoi de plus emmerdant, non? N'empêche, j'étais plus fort dans la matière, et j'avais presque fini... plus qu'un exercise... et... ça y est! Terminé mon examen, le premier encore une fois. Je suis allé remettre ma feuille d'examen à M. Kwon, qui était particulièrement fier de moi et mes résultats. Directement lorsque je me suis assis à ma place, on vint cogner à la porte.

    - Oui?
    - Je voudrais voir Shim Murakami... c'est urgent.
    - Oui oui bien sûr...

    Je me levai de ma chaise et allai voir à l'extérieur de la classe ce qui se passait. L'homme qui était devant moi avait la mine basse.. quelque chose n'allait pas.

    - Shim... ton oncle vient de mourir d'un cancer des poumons...
    - QUOI?!6CC]Moins fort, ta classe est en examen...
    - Ajeossi!

    Je me mit à courir en direction de la sortie de l'école, puis de la maison de mon oncle. J'ouvris la porte à la volée avant de débarquer dans le salon, où plusieurs personnes plutôt âgées de ma famille étaient présentes. En fait, les plus jeunes dans la famille étaient mon oncle, ma mère et moi. Les autres? Tous dans l'âge d'or.

    - Ajeossi...

    Je versai quelques larmes, puis plusieurs d'un coup, avant de m'effondrer sur son fauteuil préféré. J'étais totalement effondré par la nouvelle... mon oncle... je l'aimais encore plus que ma mère. Je savais qu'il fumait... mais de là à ce qu'il aille un cancer des poumons et qu'il en meurt... ses funérailles furent discrètes et surtout privées. Il fut incinéré, puis on l'enterra près de mon père, et je déposai finalement une rose sur sa tombe, pour lui dire que je l'aime et que je veillerais toujours sur lui.

    *Ajeossi: Oncle

    PART 2: TEENAGE DAYS (12-17 ans)
    Spoiler:
     

    13 ans
    À l'adolescence, le rêve de tous est d'avoir au moins une fois eu la chance d'Avoir quelqu'un à aimer et qui nous aime en retour, pouvoir serrer dans nos bras cette personne qui nous est chère, beaucoup plus qu'un ami. L'amour à l'adolescence, bien qu'éphémère, est un sentiment tellement puissant... enfin bref. C'est à 13 ans que je vécu ce sentiment pour la première fois. Ma petite amie s'appelait Ji Yeon, et c'est directement à notre première sortie que l'on eu notre premier baiser. C'était dans un parc, devant un étang rempli de bébé canards trop choux et le coucher de soleil derrière. Enfin, un truc vraiment trop romantique que tout le monde aurait souhaité vivre. C'était probablement la plus belle soirée de ma vie. Jusqu'au lendemain.

    Les amies de Ji Yeon n'aimaient pas trop le fait qu'elle aie un petit ami... elles ont donc décider de monter un coup contre nous deux, en faisant me courant après et en me suivant à la trace, comme si j'étais un coureur de jupon. Ji Yeon était de nature jalouse aussi... et dès qu'elle a vu ça, elle s'est ammenée vers moi folle de rage.

    - Tu peux me dire ce que tu fais avec elles?!
    - J'essaie de m'en débarasser.
    - Bien sûr, bien sûr...
    - Jte jure Ji Yeon, elles me collent aux basques et je déteste ça!
    - J'aurais dù me douter que tu étais comme les autres...
    - M...mais non O_O
    - Tu n'es qu'un... coureur de jupon! Tu veux seulement voir si je suis à ta hauteur et ensuite me laisser tomber pour d'autres!
    - Aniyo!
    - Ne me ments pas Shim!

    Puis elle me foutus une gifle, tandis que les filles derrières riaient secrètement. Elle me murmura "C'est fini Shim...", avant de verser une larme, de tourner les talons et de s'en aller en courant. Moi je serrais un poing en baissant la tête. Pourquoi? POURQUOI? Fallait-il vraiment qu'il n'y ai que des malheurs dans ma vie, et que même le moment le plus joyeux se transforme en désastre? J'aurais aimé que non...

    La semaine suivante, alors que j'étais encore difficilement remis de ma séparation plutôt sèche avec Ji Yeon, j'allais voir le professeur de danse de l'école. Les cours de danse coûtaient une fortune, et ma mère n'avait pas les moyens de me les payer. Mais je désirais plus que tout danser. Le professeur savait aussi que j'avais du talent... et il a toujours été très gentil avec moi.

    - Annyeong Monsieur...
    - Ne Shim?
    - Vous savez... j'aimerais beaucoup prendre des cours de danse mais... nous sommes trop pauvre chez moi ._."
    - [color=orange]...Je vois...
    - Vous savez s'il y a moyen de négocier?
    - Je peux te donner des petits cours à la fin des classes... mais ils ne seront pas aussi complets que les cours réguliers. Nous ne feront qu'apprendre certains mouvements et à perfectionner tes gestes.
    - Et...c'est combien?
    - Gratuit.
    - Sérieusement?
    - Ne, Shim...
    - Gamsahabnida!

    De retour à la maison, j'annonçai la bonne nouvelle à ma mère. J'allais pouvoir prendre des cours de danse, certe pas comme je l'aurais espéré mais bon. Et c'était gratuit! Elle était très contente pour moi, même si je voyais bien qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas chez elle... mais je ne savais pas quoi. Ce qui amena à un évènement bouleversant à mes 16 ans, qui changea complètement le cours de ma vie.

    *Annyeong: Bonjour (Forme informelle)
    Aniyo: Non
    Ne: Oui
    Gamsahabnida: Merci


    16 ans
    On était à la mi-février... un peu avant mon anniversaire. Le 12 février 2003 plus exactement. À l'école, il y avait une activité pédagogique à l'extérieur. Ce mois-ci, puisqu'il y eu beaucoup de neige, l'activité était de faire des châteaux de neige, des sculptures de glace... enfin, plein d'Activité hivernales à l'extérieur. Oui, ça pouvait sembler une activité plutôt enfantine pour des adolescents, surtout ceux de 16 ans. Par contre, il y avait différents concours, et le premier prix était 176 900 wons, soit l'équivalent d'environ 100 euros. La plupart des gens eurent donc envie d'y participer et de se surpasser pour gagner le prix. Moi, pour ma part, j'avais fini 10eme. C'était un étudiant de 14 ans qui avait gagné le grand prix, un véritable artiste dans l'âme. Enfin, il le méritait amplement.

    Après une journée de pur bonheur à l'extérieur avec tout mes amis, je suis retourné chez moi à pied, comme d'habitude. Le iPod dans les oreilles, j'écoutais la chanson Hug de Dong Bang Shin Ki, une chanson qui venait tout juste de sortir. C'était un nouveau groupe de K-Pop que je trouvais personnellement super. J'avais essayé de faire la chorégraphie du PV par moi-même... j'avais foiré un peu, mais n'empêche que je m'améliorais. J'aimais vraiment danser. Arrivé chez moi, je tentai d'ouvrir la porte mais sans succès.

    - Oh? Bizarre, d'hab umma laisse toujours la porte déverouillée...

    D'un coup d'oeil derrière mon épaule, je vérifiai si la voiture était bien garée dans le stationnement de la maison. Oui... donc elle n'était pas parti. Elle part tout le temps avec la voiture, ou bien si elle ne partait pas loin elle laissait un message sur le tableau du hall d'entrée... enfin, je vérifirai. C'était tout compte fait, véritablement étrange. Je pris mes clefs de la maison et dévérouillai la porte, avant de la refermer derrière moi, en attendant l'habituel "Bonjour Shim!" venant soi d'en haut, soi de la cuisine, soi du salon. Mais il ne vint pas. Je jetai un coup d'oeil sur le tableau: il était vierge...

    - ...Umma?

    Je fronçai mes sourcils un instant. D'habitude, elle répond toujours. Quelque chose ne tournait pas rond.

    - Ummaaaa?

    Je laissai tomber mon sac au sol, n'enlevant que mon manteau dù à la chaleur à l'intérieur de la maison. Puis, je suis allé inspecter la maison. Rien dans la cuisine... même pas l'ombre d'un repas préparé. À cet heure-là, le repas était toujours prêt ou en voie de préparation. Dans le salon; la télévision avait été laissée allumée négligemment, et il n'y avait personne dans la salle de bain du rez-de-chaussé. Je décidai donc d'aller voir au sous-sol... peut-être qu'elle y lavait des vêtements et qu'elle ne m'entendait pas? Enfin, j'allais vérifier, et ni la machine à laver ni la sêcheuse n'étaient en marche. Et pas l'ombre d'une umma dans le coin.

    - Rooh...

    Peut-être qu'elle dormait. Ouais, c'est ça! Elle devait dormir. Alors je couru jusqu'au deuxième vérifier dans sa chambre, mais non! Le lit était bien fait, et il n'y avait personne dans la chambre, ni dans la mienne, ni dans la chambre d'invités. La chambre avec le PC familial aussi était vide, sauf peut-être pour le PC également laissé allumé sans surveillance. Il ne manquait que la salle de bain... qui était au fond complètement. Là où il faisait un peu plus sombre. D'habitude, on laisse la porte de la salle de bain ouverte pour avoir un peu de lumière dans ce coin du couloir... mais la porte était fermée. Et en arrivant au seuil, je marchai dans quelque chose de liquide. Je l'ai su au bruit caractéristique qu'une flaque d'eau fait lorsque l'on marche dedans. C'était le même. Je me penchai pour voir quel était le liquide...

    - ...Umma!

    Du sang. NON! J'ouvris la porte en trombe, pour voir ma mère dans une marre de sang... une lame de rasoir à la main, et à côté d'elle un couteau de la cuisine, et une paire de ciseau. Les veines de ses deux bras avaient été lacérés, il y avait un trou dans une de ses cuisses et sur son ventre... il y avait même une petite plaie sur son cou...

    - U...umma...

    Cette si belle journée que j'avais vécu avait prit un tournant désastreux. Je me penchai vers elle pour vérifier si elle respirait encore, si son coeur battait toujours, cherchant un mince filet d'espoir pour lui sauver la vie. Rien n'y faisait. Pourquoi avait-elle voulu se suicider? Jamais je ne l'ai su, et jamais je ne le saurais. Je fondis en sanglot en prenant ta main, puis difficilement je pris le téléphone le plus près de la salle de bain pour composer le numéro d'urgence. Les policiers et les ambulanciers arrivèrent dans un temps record, tandis que je tenais encore la main inerte de ma mère entre les miennes... tandis que je serrais une dernière fois son corps innanimé une dernière fois... au moins, umma allait être heureuse là-haut, avec appa et aejossi...

    - Saranghae... umma...

    *Umma: Maman
    *Appa: Papa
    *Aejossi: Oncle
    Saranghae: Je t'aime


    PART 3: FIRST UNIVERSITY YEAR (17-18 ans)
    Spoiler:
     

    [justify]L'arrivée
    Avant de débarquer au Japon, il me fallait règler quelques petits détails. J'allais fouiller dans la chambre de ma mère immédiatemment après son départ pour la morgue, les larmes encore fraîches sur mes joues. Je trouvai finalement ce que je cherchais: le papier avec l'adresse de la demeure de mon père. Je me mis finalement à écrire une lettre afin de l'avertir de mon arrivée.

    « Bonjour,

    Mon nom est Shim Murakami, vous devez sûrement savoir qui je suis non? Je vous écris alors que j'ai encore peine à encaisser la terrible nouvelle: ma mère vient tout juste de se suicider pour une raison que j'ignore encore. N'ayant que 16 ans, 17 ans très bientôt, je ne peux pas vivre seul encore, et je dois continuer mes études... je lis dans le message destiné à ma mère que je devais m'envoler vers Osaka pour venir habiter chez vous. En attendant de pouvoir partir, je vais rester chez moi, mais assurer ma subsitance seul sera plutôt difficile étant donné que je n'ai qu'un mince boulot à temps partiel...

    Shim Murakami »


    C'était plutôt court et peut-être sec comme lettre... mais je ne savais pas trop quoi marquer d'autre. Après tout, je ne connais même pas cet homme et c'est lui mon géniteur. Mais bon, le suicide de ma mère pesait lourd sur ma conscience, j'avais peur que ce soit de ma faute même si ce n'était sûrement pas le cas. Il ne fallait pas que je reste faible par contre: je devais me mettre à apprendre le japonais intensivement. J'ai lâché l'école pour être capable de travailler plus souvent au fast-food où je travaillais pour avoir un peu plus d'argent, et j'Attendais avec impatience la lettre de mon père. Je fêtai mon 17eme anniversaire seul, environ une semaine plus tard. La lettre arriva un peu plus tard, et elle disait qu'il attendait avec impatience mon arrivée et qu'il allait s'assurer de payer entièrement toutes les dépenses qu'il fallait - payer la maison, le billet d'avion, etc -. Il y avait aussi de l'argent coréen pour payer le billet en question, et des yens pour payer le métro.

    Au début du mois de mars, je décollai donc jusqu'à Osaka. Ensuite, je pris le métro jusqu'au quartier où habitait... pour ensuite suivre les directives pour aller chez son père, qui avaient été envoyée également par la poste. Sauf que j'eus un petit problème en cours de route. Tout près de la sortie... quelqu'un d'hyper costaux avait décidé de s'en prendre à la première personne qu'il vit en l'envoyant valser au sol. Pas de chance: la première personne c'était moi. Décidé à ne pas me faire marcher sur les pieds, nous avons commencé à nous insulter et à nous battre jusqu'à ce qu'un policier nous ammène tout les deux à la sortie. Bien! Maintenant, les indications. Tourner à gauche, puis après avoir passé un coin sombre tourner à droite sur la prochaine rue. Après un bon temps de marche, j'Arrivai finalement dans la-dite rue, pour finalement déboucher près du portail d'une grande maison. Malheureusement.. il n'y avait personne. En me retournant, je vis quelqu'un qui avait plutôt l'air riche débarquer près de moi.

    - Tu sais, ici c'est pas terrible pour faire la manche... les riches vont venir vers toi en exhibant leurs gros billets et en disant qu'ils n'ont rien.
    - Je ne suis pas venu pour mandier... j'attends que le proprio revienne, parce que je dois emmnénager ici. Mais je peux pas rentrer sans les clefs, hein u_u
    - Emménager? Écoute minus, ici c'est une propriété privée, pas un centre pour réfugiés.

    L'homme me donna un billet de 1000 yens, soit 7 euros.

    - Prends ça et casse-toi.
    - J'en veux pas de ton argent! J'ai dit que j'étais pas venu pour mendier!

    Je lui redonnai violamment son billet tandis qu'il me donna une carte avec le logo de l'entreprise, son nom et celui de son père.

    - Mon père est pas là, prend ça et rappelle dans l'aprèm quand il va être rentré. C'est quoi ton nom?

    Je fis un sourire plutôt malicieux avant d'enchainer:

    - Takeshi c'est ça? Moi c'est Shim... Murakami. Ma mère est morte tu vois u_u et j'emménage chez mon père.
    - Q...quoi?! Hum... allez, vient, entre...

    Takeshi me montra une chambre qui était vide, puis je laissai toutes mes affaires à l'intérieur. Ensemble, nous avons déplacé un lit nouvellement arrivé dans la chambre, ainsi que divers meubles pour que je puisse être bien dans cette chambre. La salle de bain était plus grande que ma cuisine... o_o

    Rencontre avec toute la famille
    Le lendemain, il y a eu un souper familial pour me souhaiter la bienvenue en somme. Je remarquai que j'avais quand même beaucoup de famille. En plus d'un père et d'un frère, j'avais aussi une belle-mère et une belle-soeur. Enfin... techniquement, j'avais 2 frères. Mais l'un d'eux, Matsuda, est mort en laissant sa femme Sayuri veuve avec deux enfants. Le seul dont je me souvenait le nom était Kenjiro, le garçon. Je fis la connaissance avec tout le monde, qui me semblaient bien gentils à première vue.

    Finalement, ce fut le repas. Au menu: du porc et des pâtes. Enfin, un beau repas plutôt gastronomique. Je ne mangeais qu'un peu, juste assez pour ne pas donner une impression de personne qui mangeait tout le temps dès ma première rencontre avec la famille. Puis, Kodama prit la parole.

    - Shim, je sais que c'est plutôt brusque pour ton arrivée, mais tu dois savoir une chose.
    - Oui...?
    - Ton grand-père maternel et un de ses amis a voulu donner sa fille ou son garçon en marriage à l'enfant de cet ami s'il était du sexe opposé. Par contre, ils n'eurent qu'une fille chacun. Mais la promesse est allée à la seconde génération... qui est la tienne, Shim.
    - D'accord...
    - Du côté Suseri, une fille nommée Sunako et une autre nommée Yagami sont nées. C'est Yagami qui a été choisie pour cette promesse. Ta mère y tenait, et moi aussi. Tu comprends?
    - Hai...
    - Bientôt, nous allons te la présenter. Je suis sûr qu'elle te plaira.
    - D'accord...

    À la fin du repas, je partis immédiatement me coucher, un peu tourmenté. Je ne savais pas vraiment que j'étais en plein coeur d'un marriage organisé... et j'espérais vraiment qu'elle allait me plaire. Sinon, j'allais avoir toute une vie...

    Petite amie à l'université: Lily Kamui
    À l'université, dès la première journée d'école j'ai rencontré une élève qui s'apellait Lily Kamui. Son frère Seth était professeur à l'université aussi... enfin bref. La première fois que nous nous sommes rencontré, elle m'avait surpris en train de chanter la chanson "O" Sei.Han.Go de DBSK. Elle trouvait que j'avais une très belle voix... et qu'elle aurait aimé être capable de chanter pareil. Très tôt nous avons développé une grande amitié, une grande complicité également qui s'est finalement transformée en relation amoureuse plutôt durable.

    Tout les deux, nous étions plutôt du genre timide... souvent, on prenait des bains ensemble, mais avec plein de mousse et en maillot. Nous étions souvent ensemble... Seth nous surveillait, et je le savais bien. On ne faisait pas trop de conneries, et un peu plus tard il était content au final, que sa petite soeur aie trouvé quelqu'un qu'elle aime et qui l'aime en retour. Un jour par contre... nous avons réussi à nous dégêner. On avait déjà fait notre premier baiser au fait, environ 1 mois après le début de notre relation. Mais ce n'est pas vraiment de cela que je parle. En fait... un jour nous avons repris un bain. Mais cette fois-ci, nous avions pas mit les maillots de bain... beaucoup de mousse, ok. Mais aucun maillot. C'est là que c'est passé... ma première fois. Dans un bain. Ouep x)

    Ça a été plutôt long... étant timide tout les deux. Au début on ne faisait que s'embrasser se caresser, mais un peu plus tard tout a déboulé. Petit Shim deviendra grand, dit le dicton. Non, c'est pas ça? Ha zut! Enfin bref, jvais vous épargner les détails puisque ce n'est que l'histoire de ma vie, on ne veut pas savoir les détails sur cet...acte...non? Enfin, allons toute suite à la fin~

    Il n'y avait déjà presque plus de mousse dans le bain. Et on entendait plus un seul bruit, sauf peut-être l'eau autour de nous. Et puis dans la salle de bain, il commençait à faire plutôt chaud... étant donné l'humidité de la pièce et un... autre facteur aussi u_u" enfin bref. Une nouvelle fois, je portai mes lèvres aux siennes avant de lui murmurer à l'oreille:

    - Saranghae Lily...
    - Aishiteru Shim...
    - On va toujours rester ensemble... nee?
    - Hai Shim <3

    Lily, ça a été pendant longtemps - et ça l'est toujours, je pense à chaque jour à elle - ma raison de vivre. Si jamais il aurait fallu que l'on se dispute et que cela finisse en rupture, je ne sais pas ce que j'aurais fait. J'aurais peut-être rejoins ma mère au ciel, ou bien j'aurais déprimé pendant 1 an comme les filles le font parfois avec de la crème glacée et du chocolat. Mwouais, ok, peut-être pas. Enfin, je l'aimais énormément et rien, même le temps, n'aurait pu nous séparer, ou presque. Je ne lui ai pas parlé du mariage organisé jusqu'à ce que je trouve les bons mots pour lui dire. Enfin.. je n'étais pas seul quand je lui ai dit.

    *Saranghae: Je t'aime
    Aishiteru: Je t'aime (japonais)
    Nee: N'est-ce pas (japonais)
    Hai: Oui (japonais)


    La promesse des grands parents: Yagami

    Comme mon père l'avait voulu, j'ai rencontré Yagami la semaine après mon arrivée à Osaka. Elle allait à la même université que moi; l'université Yaoi. Une université plutôt bizarre en fait... la majorité était des garçons, et plusieurs étaient homosexuels. Mon frère à cet instant était avec un homme nommé Akira, mais mon père ne le savait pas. Comment il aurait été fou de rage s'il l'aurait su! Enfin bref, là n'est pas le point. Elle avait l'air sympathique je trouve... en fait elle aurait été de mon goût. Malgré tout, j'aimais Lily, et Yagami aimait déjà quelqu'un, et il s'appelait Haru. Moi et Yagami, on ne voulait pas se marier. Seulement être ami. Et nous croyions qu'en étiant avec quelqu'un d'autre chacun de notre côté, ça allait nous éviter le mariage...

    En fait, pas vraiment. Tôt où tard, mon père appris que j'avais une relation avec Lily. Il m'a ordonné d'aller immédiatement voir Lily et de lui annoncer que nous devions nous séparer parce que jétais fiancé depuis... 1945. Wow. Comment on dit ça à la fille que l'on aime, hein? Je sais pas moi. Alors moi, Yagami et Haru nous sommes allé la voir ensemble et on a eu un brin de conversation...

    - Écoute Lily...
    - Hai?
    - ... ma famille et celle de Yagami se sont fait une promesse une fois...
    - Ça disait que l'on devait se marier tout les deux...
    - ...que....quoi...?
    - Je sais Lily... moi aussi je suis dans le même état que toi...
    - Mais on a eu une idée. On va essayer de repousser le mariage le plus longtemps possible... et s'il le faut vraiment, on va faire le mariage, mais on va faire semblant qu'on est pas marié... je sais pas si tu comprends ._.let]...hai...

    Lily était sur le bord des larmes, et moi je me sentais horriblement mal. Je la pris dans mes bras tandis qu'elle commença à pleurer tout doucement.

    - Je vais tout faire pour que l'on reste ensemble Lily... je t'aime...

    Un jour, nous étions à un party avec ma famille et la famille Suseri. Tout le monde avait le coeur à la fête vu le mariage qui arrivait à grands pas, sauf peut-être moi. Enfin, Yagami, elle, buvait verres sur verres... du saké surtout. Elle aime bien le saké. Vers 21 heures, elle me prit par la taille et m'emmena à l'extérieur, près de la piscine, et elle essaya de m'embrasser.

    - Owh Shim...
    - Jcrois que t'as un peu trop bu de saké...
    - Je vais... creuser un trou pour... unifier notre amour!
    - ...WTF?

    Elle prit une pelle et se mit effectivement à creuser un trou. Elle avait beaucoup de difficulté à creuser le-dit trou à cause de ses facultées affaiblies... malgré tout, elle réussi à enlever un peu de pelouse. J'allais vers elle et la retint doucement par les épaules.

    - Écoute Yagami, tu n'as pas besoin de creuser un trou...
    - Dit toute suite que... tu ne m'aimes pas!
    - o_o
    - JE TE HAIS SHIM!

    Elle prit la pelle et me donna un violent coup sur la tête. Je m'écroulai vers l'arrière, le côté droit de la tête entièrement enanglanté, ayant perdu connaissance sur le coup. Sauf que derrière, il y avait la piscine, et je plongeai dans l'eau. Heureusement que mon frère Takeshi m'Avait entendu plonger, et qu'il était venu me remonter à la surface. Je me rendis donc rapidement à l'hôpital, où je restais dans le coma pendant une semaine. À mon réveil... Yagami et Lily étaient toutes les deux à mes côtés.

    - Shim!
    - Shim... gomen nasai... je voulais pas...
    - C'est pas grave Yagami... Lily...? Où es-tu...?

    Lily était à ma droite, et dù à l'impact je perdis la vue temporairement de ce côté. Par contre, ma vision redevint normale environ 1 mois plus tard. Je voyais constamment flou pendant environ 3 mois, et avait des horribles migraines pendant 6 mois de temps. Yagami était profondément désolée, et je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle était sur le seuil de l'ivre morte, n'avait aucun contrôle d'elle même et elle ne se souvient même plus de ce qui s'est passé. C'est mon frère qui lui a dit le lendemain qu'elle m'avait donné un coup de pelle. Pendant quelques temps, j'ai halluciné des pelles aussi. Ha, ce que les comossions cérébrales peuvent faire parfois!

    *Hai: Oui (japonais)

    Le début de la fin
    À la fin, il n'y eu que malheurs sur malheurs. Un jour, j'écoutais tranquillement le bulletin de nouvelles à la télé avec un Coca à la main alors que j'entendis une nouvelle de dernière heure.

    - Bulletin de dernière heure! On apprend à l'instant que Kodama Murakami, propriétaire de Murakami Inc. a été retrouvé mort ce matin aux alentours de 6 heures du matin, tué par balle à la suite d'un règlement de compte entre deux clans de la mafia. Murakami, illustre homme d'affaire serait donc mêlé au réseau yakusa ce qui avait aussi coûté la vie à son fils il y a quelques mois de cela.

    J'échappai ma bouteille de Cola littéralement, ne faisant pas attention à la précieuse boisson gazeuse qui se répendait partout au sol. Pourquoi n'avais-je pas été averti? 6 heures du matin! Il était 21h! Je sautai sur mes pieds pour courir le plus rapidement possible jusqu'à l'extérieur, puis jusqu'à l'appart de Takeshi. Puis, j'ouvris la porte à la volée. En même temps je laissai porter mon regard dans la salle de bain où il y avait du linge maculé de sang dans le panier de linge sale, puis je débarquai dans le salon.

    - C'est quoi cette histoire? Papa est mort?!
    - ...ouais.
    - Mais ce... c'est ton père Takeshi et tu as l'air tout à fait normal...
    - Écoute Shim. Je vais t'avouer un truc. Tu veux bien? Donc. Mon père, c'est moi qui l'ai flingué. D'accord?

    Je restai sans mots. Comment un fils dévoué à son père pouvait lui enlever la vie ainsi, sans aucun sentiments de culpabilité, de tristesse, de honte ni de remord?

    - Maintenant Shim... retourne à ta chambre de l'université. Tu veux bien?

    Sans mots et bouche-bée, je me retournai vers la porte pour ensuite m'en aller sans demander mon reste. Je n'avais jamais vraiment aimé mon père, mais n'empêche que ça me faisait un choc de savoir que j'étais orphelin, de savoir que mon frère était un meurtrier, le chef de la Murakami Inc. et aussi le chef d'un terrible gang de yakuzas si on en croit le bulletin de nouvelles. À une assez grande distance et dans un coin plutôt inhabité, je décidai finalement de tout relacher en criant le plus fort possible. Je tombai ensuite sur mes genoux... totalement effondré...

    Mais ce n'était pas là le dernier de mes déboires. En revenant à l'université, Lily me prit par surprise dans un coin. Elle n'avait pas l'air bien elle non plus...

    - Shim...
    - Oui, qu'est-ce qui se passe?
    - Je... je dois déménager...
    - Quoi?!
    - Je pars en Angleterre avec ma famille, seul mon grand frère reste...
    - Lily...

    Je regardai derrière elle: ses parents étaient là. Ce n'était donc pas une blague.

    - Je suis désolée Shim... en plus j'ai appris la mort de ton père hier à la télé... je...
    - Ce...ce n'est pas grave...

    Enfin, oui ce l'était. Je perdais ma raison de vivre moi. Celle que j'aimais devait s'en aller, et même si on ne voulait pas se quitter nous étions contraints de le faire. Une dernière fois, elle m'embrassa amoureusement, puis se mit à pleurer tout doucement.

    - Je t'aime Shim... plus que tout...

    Elle me prit la main, puis s'éloigna en laissant ses doigts glisser sur mon poignet, ma main puis le bout de mes doigts. J'avais réussi à retenir mes larmes jusqu'à ce qu'elle disparaisse de mon champ de vision, puis jusqu'à mon arrivée dans ma chambre. Là, j'explosai en larmes, toutes les larmes de mon corps. Si j'aurais pu, je me serais peut-être suicidé... mais j'ignore ce qui m'a empêché de le faire. Peut-être essayer de rester en vie au cas où elle reviendrait. Non? Enfin bref... à ce moment précis, j'ai lâché l'école. J'allais tout juste avoir 19 ans.

    PART 4: YAKUZA AND ADULT DAYS (19-22 ans)
    Spoiler:
     

    19 ans
    Après le départ de Lily en Angleterre, je n'avais aucune motivation pour continuer d'aller à l'école, ni même pour vivre. Sans trop me souvenir pourquoi, j'étais venu voir mon frère et je lui avais demandé si je pouvais entrer dans les yakuzas, enfin voir comment s'était pour voir si ça m'allait. Takeshi était le tout nouveau chef, non seulement de la Murakami Inc. mais d'une des plus grosses organisations mafieuses japonaise. Il a donc été plutôt sympathique avec moi, me disant que si jamais je ressentais le besoin de changer d'opinion et de sortir de l'organisation qu'il me le permettait.

    En fait, au départ, Takeshi était plutôt réticent à me permettre d'entrer dans l'organisation. Son frère Matsuda était mort justement dans le cadre des yakuzas, et il avait peur qu'il arrive la même chose à moi, son petit frère. Étant donné que je n'avais plus aucun parents, ni de famille sauf des grand-parents même plus apte de s'occuper d'eux-même, c'est lui qui avait ma garde légale... pour 1 an. Mais j'ai réussi à le convaincre: si je croyais que j'étais trop en danger, je partais. Et il était d'accord...

    Les autres Yakuzas me respectaient puisque j'étais le petit frère du chef de la bande. J'ai suivi un entrainement physique intensif là-bas: plusieurs poids et haltères, des pompes, des redressements assis... le tout pendant environ un an. Mon petit corps fragile est devenu un corps déjà plus musclé, que j'entretiens encore à chaque jour ou presque. Puis, j'eus finalement une vraie mission: j'allais avec mon frère espionner un autre gang de la mafia.

    - Fait attention Shimi... et surtout, reste silencieux.

    Malheureusement, il s'avéra qu'il y avait une taupe dans notre organisation, un traitre autrement dit. Cet homme avait révélé les informations sur cette mission, et avait aussi partagé avec l'autre groupe de yakuza à quel point Takeshi tenait à moi, que je serais une cible parfaite. Et ils nous attendaient. Dès qu'ils m'ont vu dans leur champ de vision avec mon frère, ils ont commencé à tirer, sur moi surtout. Ils ont commencé à mettre le feu aussi autour de nous, pour s'assurer que j'allais bien mourir. Mais nous avons réussi à s'enfuir. Résultat: une épaule égratignée par une balle, l'avant-bras droit et le mollet gauche brûlés au deuxième degré et une main fracassée. En courant, j'avais foncé dans un mur de brique puisque la fumée m'empêchait de bien voir. Je dois avouer que Takeshi a failli foncé dedans lui aussi... mais bon.

    20-22 ans
    Après cette mésaventure, Takeshi et moi crurent bon que je partes de l'organisation, et que même je change de pays entièrement. En plein mois de juin, tout mes préparatifs étaient fait. J'allais donc déménager une troisième fois, changer de décor totalement pour un autre pays, un autre continent: les États-Unis. Je choisis Miami comme ça, parce que j'aimais bien cette ville. C'est Takeshi qui me paya tout mon voyage d'Osaka à Miami. Là-bas, on allait espérer que les Yakuzas ne viendraient pas pour règler leurs comptes.

    Je me trouvai un petit travail au salaire minimum, en vivant seul dans un appartement minuscule. J'ai travaillé en tant que vendeur dans un dépanneur... vous savez, le petit magasin qui a toujours avec une station-service, où l'ont vend de l'alcool, des cigarettes, des sucreries, des boissons gazeuses et autres trucs du genre? J'y travaillais longtemps, même les week ends. Je ne pouvais pas me payer de nouvelles études... je n'avais pas assez d'argent, et j'avais dit à Takeshi que j'allais être capable de tout me payer seul.

    À mes 21 ans, il y eu un vol à l'étalage dans mon dépanneur. Les voleurs firent sauter la station service juste avant d'entrer et de réquisitionner tout l'argent. Je n'avais pas oublié mon année dans les yakuzas... je savais me défendre! Alors j'ai prit un bâton de fer que je gardais toujours près de moi en cas de vol à l'étalage et je défendis et ma propre peau, et l'argent du dépanneur. Par contre, le dépanneur il était en train de cramer... les policiers arrivèrent juste à temps en compagnie des pompiers. Ils arrêtèrent les voleurs et vérifièrent si je n'en étais pas un aussi, pour être sûrs que je travaillais bien ici. Après plusieurs formalités et après m'avoir aidé à sortir de là, ils m'Emmenèrent à l'hôpital pour vérifier si j'allais bien, puis me laissèrent partir.

    Ça a prit quelques temps avant de reconstruire le dépanneur, mais la station d'essence était foutue. N'empêche que j'ai été bien chanceux de survivre à ça, et qu'il y avait plusieurs clients qui venaient quand même. Souvent les mêmes qui avaient besoin d'un sac de pain ou bien d'un peu de lait... ou encore, des cigarettes. En juillet, alors que j'avais 22 ans, j'Avais ammassé assez d'argent pour me payer des études, et le propriétaire décida d'engager quelqu'un d'autre pour faire du renouveau. Au moins, je pouvais étudier de nouveau.

    À partir du mois de juillet, je commençai les formalités pour pouvoir entrer à la Kiss-University, et à payer les études, le pensionnat, les livres et les autres fournitures nécéssaires. C'est finalement en août que j'entrai à l'université. Ça me rappelait des bons et des mauvais souvenirs... tout le bon temps passé à l'Université Yaoi ainsi que ma séparation avec Lily... mais un peu de renouveau ne fait jamais de mal. Non?

    J'ai gardé le contact avec Yagami et Takeshi par écrit par contre. Je sais notamment que je suis l'oncle de deux enfants: Matsuda, 3 ans et Hana, 1 an. Il est marié aussi... et Yagami elle va bien. Elle avait songé au suicide... mais j'ai réussi à l'en dissuader. Par contre, j'aurais aimé pouvoir rester en contact avec Lily. Peut-être qu'un jour, nous nous reverrons...



CARACTÈRE ;
.

    Shim a plusieurs qualités certes, mais également plusieurs défauts. Comme un être humain normal, quoi. Personne n'est parfait, pas même les coréens! Enfin bref, il faut aussi se rappeler que malgré les différents changements de Shim, sa mentalité est toujours restée la même. Bref, commençons par les qualités!

    TOP est du genre assez souriant et prêt à tout pour qu'une soirée soit parfaite, amusante et entrainante. Il aime avoir du bon temps avec ses amis, ils sont même extrèments précieux! Pas autant que s'il aurait quelqu'un dans son coeur... mais presque. Jamais Shimi ne délaissera ses amis pour l'amour par contre. C'est quelqu'un de plutôt généreux, qui n'hésitera pas à offrir son aide si nécéssaire. Au fond, si on prend la phrase "Donner et recevoir", il préfère le donner. Il aime bien recevoir aussi, mais surtout donner. Enfin bref. Souvent joyeux, capable d'encaisser les coups durs et de continuer à vivre, et capable de faire le clown et être sérieux quand il le faut... Shim a par contre quelques défauts.

    Shim est quelqu'un du genre plutôt... peureux. Même s'il est capable de se défendre, s'il risque de mourir il ne prendra pas le risque. Trop peur. Sauf peut-être la fois où son dépanneur a été attaqué, là il devait se défendre sinon il mourrait. C'est aussi quelqu'un d'extrèment perfectionniste. Parfois c'est une qualité... mais d'autres fois ça en devient un défaut. Sinon, Shim déteste perdre. Ça entre un peu dans son perfectionnisme... en sport, il veut absolument être dans les meilleurs sinon le meilleur par exemple. Parfois lorsqu'il perd patience, il peut devenir royalement invivable. Il sait se défendre, mais la plupart du temps avec des mots tranchants et avec un sérieux qui en est presque méchant.

    Bref, Shim a aussi des goûts! C'est quelqu'un qui adore le sport, danser et chanter. De plus, ses couleurs préférées sont le blanc et le bleu pâle. Il adore manger des pâtes et de la pizza, mais ce qu'il rafolle par dessus tout est le chocolat et les brioches. Il ne fume pas, n'apprécie pas trop l'odeur de la fumée mais respecte les fumeurs, et il ne dit pas non à un verre d'alcool de temps en temps. Sinon, il déteste les homophobes - bah oui, tout le monde a le droit à leur liberté - et adore écouter du K-Pop, surtout le groupe Big Bang et le groupe Dong Bang Shin Ki.


PHYSIQUE ;
.

    Le physique de TOP tend surtout à vouloir l'avantager. Étant à moitié coréen et à moitié japonais, il a donc été capable d'hériter des traits des deux différentes nationalités en les harmonisant bien, pour créer un magnifique mélange nippon/coréen. Magnifique... peut-être que c'est un grand mot. Enfin, sûrement. Mais on ne peut pas nier une chose: Shim est beau, ça c'est sur.

    Au niveau des caractéristiques physique de base, Shim est grand d'1m86. C'est sa nationalité coréenne qui fait ça: les coréens sont de nature beaucoup plus grande que les japonais, et il n'est pas rare de croiser des hommes adultes de 1m80 au moins en Corée. Au niveau du poids, il fait 65 kilogrammes. Shim peut paraître à première vue grand et imposant par sa carrure physique. En fait, il l'est: il a fait un an dans les yakuzas, et il a subit un entrainement physique intensif. Depuis, il s'entraine souvent pour garder cette carrure.

    Au niveau du visage, Shim a la forme du visage plutôt carrée mais ovale en même temps... enfin, c'est plutôt difficile à expliquer. Il a la figure d'un homme musclé, mais il a les traits doux d'un garçon androgyne qui n'est pas trop musclé. Ses yeux sont D'un brun foncé plutôt profonds, presque noirs, qui laissent montrer plusieurs sentiments selon son état d'esprit. Ses cheveux sont bruns foncés, et il les garde souvent courts, parfois un peu plus long, mais jamais plus long que les oreilles. À première vue, son visage entier laisse une impression d'un énorme sérieux et qu'il ne faut pas avoir de problèmes avec lui... même si parfois c'est peut-être faux.

    Au niveau vestimentaire, TOP porte souvent des jeans portés à la façon des rappeurs, et des t-shirts plutôt long. Il porte souvent une veste, encore là suivant la mode rappeur. Dépendant de son humeur, il va porter une casquette à palette plate ou bien il va simplement laisser sa tête sans couvre-chef. Finalement, au niveau des pieds, des souliers style skate blancs ou bien comme ceux que les danseurs de boys-band portent, et pour les bras divers bracelets de cuir et une montre en acier inoxydable.


LIEN ;
.

    Inscrire ici si vous avez un lien avec un autre membre.


TOI L'ÉCRIVAIN ;
.

    Prénom ou pseudonyme ; Iko'
    Âge ; 16 ans
    Sexe ; F.
    Pays ; Canada

    Commentaires/suggestions ; / XD
    Comment as-tu connu ce forum ; Moi-même u.u
    Niveau de RP entre 1 et 5 ; 5
    As-tu signé le règlement ; ....avant
    Multi-compte ; Hiroto/Kazuki/Tenkai/Chaiyo/Dae Hoo
    Fréquence de connexion ; 7/7


.
Revenir en haut Aller en bas
Hiroto Arima
I'm gonna fight until a part of myself dies...
avatar

Messages : 357
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 25

Un peu plus sur moi...
Âge: 18 ans
Préférence sexuelle: Hétérosexuel
ღ Côté Coeur ღ: Nobody, and I don't want to

MessageSujet: Re: Shim Murakami   Sam 20 Fév - 1:07

Et je me valide xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Shim Murakami
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chambre Naba Chizuru et Murakami Natsuma
» Natsumi Murakami
» Shuisseki bangou no uta ^^
» Murakami Tensa (En cours)
» shim aliyyah ✘ belongs to the wild

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss University :: Accueil :: Présentations :: Présentations validées :: Élèves :: Masculin-
Sauter vers: