Une université où règne dévergondage, luxure et bien d'autres choses intéressantes.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [ L'aveugle du fo' ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sayuri Nakamura

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2009

Un peu plus sur moi...
Âge: ♥ dix-satan !! ♥
Préférence sexuelle: ♥ Bisexuelle ♥
ღ Côté Coeur ღ: ♥ Incertaine ♥

MessageSujet: [ L'aveugle du fo' ]   Mer 17 Fév - 1:51


CARTE D'IDENTITÉ ;
.



      Nakamura
      Sayuri Yagami

      Feat Aki Hoshino
      .
      Surnom ; Sayu
      Date de naissance ; 14 mars
      Âge ; 17 ans et demi
      Sexe ; Féminin
      Origine(s) / Nationalité ; Japonaise
      Préférence sexuelle ; Bisexuelle
      Groupe d'étudiant ; [Musicien]
      Statut ; [Élève féminin]


BIOGRAPHIE ;
.

    En fait, l’histoire de cette jeune fille n’est pas bien différente de celles des autres. Du moins, au départ. En fait, elle naquit dans une famille très aisée du Japon, son père étant un pianiste célèbre et sa mère, une danseuse exceptionnelle qui avait sa propre troupe, une des plus demandées et appréciées de ce siècle. Elle avait un frère aîné, gentil avec elle, bien qu’ils passaient leur temps à se chamailler - comme tout enfant normal en somme… Ses parents, bien qu’énormément occupés, allouaient beaucoup de temps à leurs petits chéris - autant qu’ils le pouvaient.

    Vers l’âge de 3 ans, on commença à lui apprendre le piano et la danse. Ses parents jouant le rôle de professeurs, après tout, ça leur permettaient de passer du temps avec leur fille tout en continuant un peu le travail. Joignant ainsi l’utile à l’agréable. La fillette s’avéra très douée, révélant quelques traits particuliers et un certains dons pour les arts. À l’école, elle était très douée, se forçant pour avoir de bonnes notes, ayant de la facilité à se faire des amis. Tout le monde l'aimait, elle était si mignonne avec ces deux petites couettes, ses petites robes aux couleurs si joyeuses et son sourire éclatant. Ses propos en surprenaient plus d’un par leur maturité malgré son jeune âge ou bien pour leur innocence si délicate.

    Alors qu'elle était âgée de 12 ans, sa mère périt dans un accident de la route. La laissant seule avec son frère et son père. L'homme fut dévasté par la terrible nouvelle, s'enfermant dans son bureau avec des bouteilles d'alcool et son piano. Parfois, pendant la nuit, alors qu'il avait bu des litres et des litres, on pouvait l'entendre jouer une de ses mélodies remplis de tristesse, on aurait cru que l'instrument lui-même pleurait la perte de celle qui fut été si chère au coeur de son propriétaire. Sayuri, quant à elle, le prenait aussi mal que les deux autres, seulement, elle le cachait. Tentant de sourire et de faire sourire ses proches. Portant sur ses frêles épaules la douleur des siens, enterrant la sienne pour la vivre lors de quelques moments de solitude. En fait, elle n'a toujours pas fait le deuil...

    Au collège, ce fut la même chose. Aucun problème ni incident majeur. Elle intégra rapidement le groupe des pom-pom et l’harmonie. Usant de son savoir, éblouissant au passage les gens qui la regardaient se donner entière à son art. Yagami fréquentait la même école que le « charmant » Hiroto Arima, sachant parfaitement sa si merveilleuse réputation. Pourtant, cela ne l'empêcha pas d'aller l'affronter un jour qu'il tyrannisait une des membres de l'harmonie. Restant froide, gardant tout son calme, la Japonaise avait été au secours de sa collègue tandis que tout le monde regardait sans rien faire, sans rien dire. Sayu n'avait même pas prononcé un mot, ne lui accordant qu'un bref regard rempli de reproches, prenant la main de la jeune fille et l'attirant dans la foule. Tout le monde fut étonné de voir que la racaille ne riposta pas et les laissa partir indemnes.

    Un soir pluvieux, alors que les tensions étaient à leur comble dans le manoir des Nakamura, une simple discussion autour du repas familial se transforma lentement en une divergence d'opinion puis en conflit plus que douloureux pour ses membres. Les insultes et les reproches fusaient de toute part, même qu'en quittant la table Sayu vida son verre d'eau sur la tête de son frère avant de s'enfuir en courrant à l'extérieur. Personne n'avait tenté de la rattraper, de la retenir, se disant que prendre de l'air lui ferait du bien. Sans oublier le fait que tout le monde était encore sur les nerfs et des envies de meurtre habitaient toujours les deux hommes. Ruki - son père - retourna s'enfermer dans son bureau, tandis que Naoto - son frère - alla frapper dans les murs de sa chambre. Yagami marcha pendant des heures sous la pluie, la chair de poule se glissant sur sa peau, ses lèvres devenues bleues par le froid, ses dents claquant à un rythme irrégulier. L'adolescente décida finalement de retourner chez elle quelques heures plus tard, cependant, son chemin fut interrompu par un chauffard qui perdant le contrôle de sa voiture lui fonça droit dessus.

    Tout ce qu'elle se rappelle de cette soirée ou du moins, de ce moment, c'est la lumière éblouissante ainsi que le bruit des pneus qui crissent contre le sol trop mouillé. Ensuite... tout est noir, une intense douleur dans le corps, surtout au visage, concentré au niveau des yeux. Puis... plus rien. Lorsqu'elle se réveilla, elle cru d'abord qu'il faisait nuit et que les lumières étaient éteintes. Tout était noir autour d'elle, quelques voix basses se transformèrent graduellement en cri de joie, en soupir de soulagement, des bras l'entourèrent et la serrèrent très fort. Même qu'une sensation d'humidité vint imprégner sa chemise de nuit que lui avait mis une infirmière. Pourquoi pleurait-on ? L'adolescente ne l'apprit que quelques minutes plus tard. Suite à l'accident, elle s'en était sorti saine et sauve, à une petite exception... Son sens de la vue l'avait malheureusement quitté, plus jamais elle ne verrait les couleurs d'un lever de soleil, la tristesse habitant les yeux de son père, les chorégraphies qu'elle mettait au point... plus rien...

    Pendant une année entière, Sayu en voulut à la terre entière. S'enfermant dans sa chambre, piquant des crises pour un rien, pleurant toutes les larmes de son corps et se blessant volontairement. Elle n'alla pas à l'école durant cette année et n'eut de contact avec personne ou presque. Les gens du collège disaient qu'elle avait disparu, d'autres qu'elle s'était suicidé. Quelques personnes apprirent la vérité, mais combien la crurent ? C'était si banale à côté de toutes les merveilleuses rumeurs. Durant ses douze mois d'exil volontaire, elle eut des cours particuliers donné par un professeur stricte mais attentionné. Il lui apprit à se débrouiller malgré son handicap, la traitant comme n'importe qui alors que tous agissaient avec elle comme si elle était une enfant...

    Yag finit par accepter sa cécité - du moins - en apparence, retrouvant le sourire au fil des jours. Cependant, ses yeux aveugles ne pouvaient voir combien son père s'était détruit en une simple année. Ruki mourrut suite à une trop grande consommation d'alcool quelques mois plus tard. Naoto et Sayu, maintenant orphelins, furent envoyés chez leur tante Chihiro qui vit seule avec sa fille, Sumomo, aux États-Unies. La douleur suite à la perte de cet être cher se mélangea à ses deux autres deuils encore trop présents dans son pauvre esprit tourmenté... Cependant, son sourire et sa façon d'être ne laissent point deviner toute la souffrance qui l'habite et elle n'a pas l'intention de changer cela.

    Maintenant âgée de 17ans, aveugle depuis 3ans, orpheline depuis à peine 23mois... Sayuri a décidé de retourner à l'école plublique. S'inscrivant à la kiss university, espérant pouvoir y recommencer sa vie. Espérant que les choses s'arrangeront dans ce monde qui lui est totalement inconnu, même si elle y habite depuis presque 2ans. Étonnament, la japonaise retrouva une vieille connaissance, vous vous souvenez ? Hiroto Arima. Et oui ! Elle est même tomber amoureuse de lui, quoiqu'elle ne veule pas se l'avouer. Sayuri se fit quelques amis, dont Chad Standford qu'elle considère maintenant comme son frère de coeur. Finalement, la vie à la K-U n'est pas si mal jusqu'à maintenant...


CARACTÈRE ;
.

    Bien que son sens de la vue lui aie été arraché, la jeune adolescente déteste être traitée différemment de n'importe qui sur cette planète. Ce n'est pas parce que cette étincelle l'a quitté qu'elle n'est pas comme tout le monde. Vous croirez peut-être qu'elle est une personne très extravertie et enjouée en la voyant, c'est vrai... mais cela n'est qu'une facette de sa personnalité. Solitaire à ses heures, elle aime à s'étendre dans l'herbe fraîche, sentant les rayons solaires venir danser une valse langoureuse sur sa peau tandis que ses pensées papillonnent sans s'arrêter. Plutôt émotive, le sentiment de la culpabilité l'habite à presque chaque secondes. Sayuri craint toujours de faire mal aux autres, étant peut-être de nature trop gentille. Douce à ses heures, elle ne s'en montre pas moins violente par moment - surtout avec ses proches ou elle-même. Si un de ces amis lui fait une blague qui lui déplaît, elle ne se gênera pas pour le frapper - habituellement, elle ne fait pas mal et la personne rit plutôt de ses efforts dénués de résultat.

    Pétillante, c'est un mot qui lui va à merveille. Un doux sourire est toujours glissé sur ses lèvres et elle s'émerveille de tout. Malgré son passé, elle garde une âme d'enfant. Sayu est du genre à aimer les dessins animés de walt disney - ou du moins, leurs trames sonores maintenant. La musique est une part importante de sa vie, tout comme la danse. C'est bien deux rares passions qu'elle a pu gardé malgré son handicap. Elle est très respectueuse, ne cherchant pas les ennuis - après tout, ils la trouvent facilement eux-mêmes. Yagami manque certainement de ce qui s'appelle de la pudeur, ne voyant pas pourquoi elle s'empêcherait de vivre parce qu'on voit un bout de peau. Cela ne la rends pas pour autant "pétace" seulement, elle ne verra aucune objection à se changer même s'il y a quelqu'un dans la même pièce. Un peu trop gamine, elle a tendance a faire confiance à tout le monde et ce, sans penser qu'elle pourrait se blesser en agissant ainsi.

    Côté coeur, l'aveugle est plutôt timide. N'avouant que trop rarement ses sentiments, craignant d'être refusée pour mille et une raison - dont son handicap. Elle est quelqu'un de passionné, plutôt spontanée avec un soupçon de charmes qui lui sont propres. On pourrait dire qu'elle rayonne si l'on ne fait que la croiser ou lui parler un court moment. Elle dégage l'aisance et le bonheur. Tout ceci parce qu'elle se garde bien de dévoiler ses ennuis, ses tortureuses réflexions et les quelques maux qui la rongent. L'étudiante est très loyale et fidèle - je sais ça revient au même. Jamais, elle ne laissera quelqu'un tomber, préférant se blesser plutôt que de faillir à sa parole. L'amitié et la famille sont deux choses qui lui sont très importantes, peut-être plus que sa propre personne... M'enfin, vous apprendrez bien à la connaître si vous la rencontrez !!


PHYSIQUE ;
.

    La Japonaise est assez petite, mesurant un faible mètre 65 pour un poids proportionnel. Son corps fin a l'air si délicat qu'on a l'impression qu'on pourrait le briser au moindre toucher et c'est presque vrai. Sa peau aussi délicate que le plus fin des satin fait des marques à un rien. En fait, Yag se fait des bleus à un rien. Son doux visage a les traits fins qu'on croirait dessiné par un artiste de talent. Ses grands yeux en amande sont entourés de longs cils épais noirs. Ses pupilles ont gardés leur couleur brun foncé, presque noir malgré l'accident, seulement, cette petite étincelle les a quitté. Sa petite bouche dessine toujours un sourire grâcieux.

    Côté vestimentaire, Yagami a toujours apprécié les choses extravagantes, tout en aimant aussi les choses simples. Un jour, on peut la voir en robe jaune aux délicats détails blancs comme on peut la voir avec une robe de gothic lolita le lendemain. Ses cheveux sont habituellement détachés, tombant en cascade sur ses épaules. Leur couleur naturelle est brun caramel, cependant, il lui arrive de les teindre en noir. Elle est très féminine, quoique se laisser aller ne lui fait pas peur pour autant. La Japonaise n'est pas du genre a mourir parce qu'elle n'a pas de maquillage.

    Aussi, comme elle est aveugle, c'est sa cousine qui l'aide à se préparer, choisissant ses tenues, la maquillant et la coiffant comme si c'était sa poupée. On dit qu'elle est très jolie, mais cela dépendra toujours du point de vue.


LIEN ;
.


    >> Baka
    Quoiqu'elle ne soit pas complètement d'accord avec ce qu'il fait, elle n'y peut rien, elle l'aime toujours. En secret cela va de soi. Sayuri ne lui a jamais avoué son amour, préférant l'avoir comme ami que pas du tout dans sa vie. Les moments passés en sa compagnie sont souvent les plus beaux de la jeune femme. Elle regrette de ne pas pouvoir le voir, mais se base sur ses souvenirs flous et sur les dires de Hiro. Il est le seul qui puisse la faire sourire de cette manière, le seul qui fait battre son coeur à ce point.


TOI L'ÉCRIVAIN ;
.

    Prénom ou pseudonyme ; Yagami
    Âge ; 18
    Sexe ; F
    Pays ; Canada, Québec

    Commentaires/suggestions ; <3 & ma fiche n'est pas la meilleure qui soit, mais je n'aime pas vraiment en faire x) Je me reprendrai en rp pour la qualité n__n
    Comment as-tu connu ce forum ; Moi-même =D
    Niveau de RP entre 1 et 5 ; 4 ?
    As-tu signé le règlement ; Pas encore
    Multi-compte ; Vous le savez bien ;D
    Fréquence de connexion ; quand j'ai accès à un PC


.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayuri Nakamura

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 27/07/2009

Un peu plus sur moi...
Âge: ♥ dix-satan !! ♥
Préférence sexuelle: ♥ Bisexuelle ♥
ღ Côté Coeur ღ: ♥ Incertaine ♥

MessageSujet: Re: [ L'aveugle du fo' ]   Mer 17 Fév - 3:10

Pouvoir de Hiro : Je me valide ! xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[ L'aveugle du fo' ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» Caniche moyen et aveugle env. 8 ans ( frelinghien 59)
» MON AMOUR DE CANICHE DEVIENT AVEUGLE
» TROUVE VIEUX CANICHE QUASI AVEUGLE
» LUTTI caniche femelle aveugle 14 ans (Paris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kiss University :: Accueil :: Présentations :: Présentations validées :: Élèves :: Féminin-
Sauter vers: